Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/10/2011

Mercy Thompson

Récemment j'ai lu ma première série de bit-lit -yeah- j'ai décidé de me lancer dedans après de nombreux lobbying de la part de personnes qui se reconnaitront, et surtout parce que j'ai découvert que ma maman avait autant de bouquins de bit-lit que de SF. Sauf que la bit-lit est bien cachée dans son placard, alors que la SF est dans la bibliothèque xD.

Un jour j'ai eu le malheur de demander à maman par quoi je devrais commencer si j'avais envie de loups-garous, elle est allée fouillé dans son repère secret et est ressortie avec le tome 1 de Mercy Thomspon (My John, heureusement que ma maman ne lira jamais ce billet xD). Bon je l'ai pas lu de suite, j'avais d'autres trucs sur ma PàL... Plus tard, en discutant avec les même personnes que susnommées, j'ai parlé innocemment -oui oui- du livre que maman voulait me faire lire. Je fu accueillie avec un tourbillon d'éloges que je résumais ainsi : Mercy Thompson c'est trooooop biiiien !!!

Et ben quand faut y aller, faut y aller, là je ne pouvais plus fuir...

MERCY.jpg

J'ai pris mon temps pour lire le 1er tome, mais j'avoue que j'ai massivement engloutis les suivant, en ayant une moyenne de 1 tome tous les 2/3 jours xD. Pour moi c'est une performance exceptionnelle vu que je suis une lectrice lente, d'autant plus que j'ai tout à la suite, alors que d'habitude les séries je préfère alterner chaque tome avec d'autres livres.

(Oui je suis très bizarre, moi je lis pas les tomes de séries/sagas les uns après les autres parce que j'ai peur de ma lasser si je reste trop longtemps sur la même histoire. Quand je reprend une suite, je veux que ce soit parce que je meure d'envie de savoir ce qui se passe, et non parce qu'il faut que je finisse l'histoire. Et parfois je peux laisser ça pendant des mois...)

Mais de temps en temps on fait des exceptions xD et donc j'ai tout lu d'un coup (enfin tous les tomes parus, parce que le 6 sort en décembre, c'est loiiiiiiin) j'ai tout de super bien accroché aux personnages, à l'ambiance, au style de Patricia Briggs... J'ai tellement aimé que j'ai trouvé ça super addictif, le genre à me faire lire jusqu'à pas d'heure le soir et à me jeter sur les bouquins au lieu de geeker (même si je geek toujours). Partant de là, oui je pense que maman et mes amies ont droit à un epic win sur leur lobbying !

Mercy Thompson c'est une changeuse, une femme capable de se transformer en coyote en quelques secondes. Elle est mécanicienne, possède son propre garage, et passe son temps libre à réparer des vieilles voitures et le van rose de Stefan, son pote vampire fan de Scoubidou. Mercy habite dans un petit mobile-home avec son chat. Son très proche voisin c'est Adam, l'Alpha de la meute de loups-garous du coin. Son garage elle l'a racheté à Zee, un vieux bourru qui est en réalité un Fae.

Tout ce petit monde vie plus ou moins bien ensemble, jusqu'à ce que des problèmes arrivent et que Mercy n'a pas d'autres choix que de s'y mêler. Au fil des tomes elle doit jongler entre les loups, puis les vampires, puis les Fae, puis les 3 en même temps... Sans compter qu'elle doit travailler à son garage et faire le point sur sa vie sociale xD. Rien ne s'arrange quand Samuel, un loup, son premier grand amûûûr s'autoproclamme son colocataire...

Ce qui est bien c'est que les personnages ne sont pas tous parfaits : Mercy est hyper têtue et agit souvent avant de réfléchir (bon heureusement pour elle, elle a souvent raison) et s'inflige de grandes crises de conscience, elle aime pas demander de l'aide mais elle est contente quand on vient la sauver xD. Samuel, il est beau et fort et il sauve des ptits enfants, mais il est aussi fragile et a des conceptions de la vie de couple un peu passéiste. Stefan-le-vampire est fun et cool, mais c'est aussi un vampire qui se nourrit d'humains et qui peut aussi être dangereux. Adam... Ah non lui il est parfait *-* bon il a un sale caractère impulsif, mais euh il est tellement graouuuuu -hum.

Donc voilà on croit beaucoup à ces personnages, outre les principaux on a toute une poignée de secondaires qu'on découvre au fur et à mesure des tomes : les membres de la meute, la Maîtresse des vampires, d'autres Fae, d'autres loups ^^ etc. Aucun n'est délaissé, même si ce sont les loups qui ont la part belle dans cette série. Encore mieux, du tome 1 au 5 on change d'avis sur certain, genre Ben, le loup-garou venu de Londres, misogyne et grossier : au début on veut lui mettre des claques, à la fin on veut lui faire des câlins ^^.

En plus de nous intéresser aux personnages, Patricia Briggs nous rend fan du "comment ça s'organise une meute de loups-garous ?" : on apprend tout ce qu'il faut savoir sur la hiérarchie dans la meute, le rôle de l'Alpha, les liens magiques entre tous les membres, le processus de changement, la place des femmes, les luttes de pouvoir... Et chaque Alpha de meute répond au Marrock, THE Alpha de tous les Alphas (il s'appelle Bran, il est cool lui aussi). Toutes les scènes avec la meute sont passionnantes *-*.

On apprend aussi "comment ça marche un essaim de vampire ?" et "les Fae, gentils ou méchants ? le débat est ouvert", cependant à part Stefan chez les uns et Zee chez les autres, les individus des deux groupes qu'on rencontre n'attisent pas autant notre curiosité que les loups -All Hail Werewolves- mais ils ne sont pas mauvais non plus.

On ne s’ennuie pas à la lecture, ça passe tout seul. On a toujours une intrigue principale et une intrigue secondaire, qui forcément se rejoignent ^^ et leur résolution ne sont pas facile à deviner, jusqu'au bout on ne sait pas qui est le traitre, qui va mourir -ou pas, qui va trouver la solution, comment vont évoluer les situations etc. Un autre détail qui est bien : tout ce qui se passe dans chaque tome a des conséquences dans les suivants, les histoires sont différentes et très rapprochées en même temps, niveau continuité c'est impec' ! Je ne peux que recommander cette série de la même manière qu'on m'en a vanté les mérites.

LISEZ MERCY NONDIDIOU !!! xD

26/09/2011

Le Bâtard Récalcitrant

book_cover_le_batard_recalcitrant_2902_250_400.jpg de Tom Sharpe

Présentation de l'éditeur : Bâtard de son état, le jeune Lockhart Flawse a reçu de son grand-père une étrange éducation. Capable de lire l'Ancien Testament en ourdou, de réciter ses tables en latin, il est, à dix-huit ans, totalement ignorant des choses du sexe. Aussi, lorsqu'il tombe amoureux, sa vie se transforme-t-elle en une farce cocasse.

Pour Evelyne Pieiller (Le Magazine littéraire) : "Tom Sharpe est un affreux. Un Pied Nickelé punky, tendance iroquois, qui serait né du mariage contre nature d'une Jane Austen dopée à la bière brassée maison et de toute la bande des Monty Python en état de crise. Il est teigneux ; obsédé, épouvantablement grossier, c'est peu de dire qu'il ne respecte rien. Evidemment, il ne fait pas dans la dentelle, ni même dans l'arsenic. Son genre de cinéma, ce serait plutôt... Massacre à la tronçonneuse."


Je suis d'accord avec la madame, ce livre c'est un massacre à la tronçonneuse, ou plutôt un "massacre à (insérer un objet singulier pas forcément mortel)" xD . On rigole du début à la fin, se demandant comment tout ça va bien pouvoir finir...

D'un côté nous avons le vieux Flawse qui veut se débarrasser de Lockhart, son petit-fils bâtard. De l'autre nous avons Madame Sandicott qui espère trouver un riche héritier pour sa fille Jessica, et un millionnaire octogénaire mourant pour elle. Le hasard fait que ce petit monde se rencontre, Lockhart et Jessica tombent follement amoureux, mais mariage il n'y aura que si Madame Sandicott est épousée par le vieux Flawse. Et à partir de là commencent les problèmes...

Le vieux Flawse et la nouvelle Madame Flawse ont décidé de se pourrir la vie mutuellement, pour voir qui mourra en premier : harcèlement psychologique, coup tordus... Tout est permis !!

Lockhart décide de rendre son héritage à Jessica : un lotissement de maisons, mais n'ayant pas le droit d’expulser les habitants, il va mettre en place des plans diaboliques pour que chacun des voisins partent volontairement : faux attentat de l'IRA, fantômes hantant le grenier, drogage du gentil toutou au LSD... Les combines ne manquent pas, et des morts il y aura xD. Tous les chapitres concernant les voisins sont énormes, on a l'impression d'être en plein film d'horreur domestique où tout le monde devient fou allié !!

Au milieu de ça, Lockhart cherche qui est son père biologique, et les services du FISC tentent de prouver en vain que les Flawse fraudent depuis des générations...

Encore une fois Tom Sharpe nous régale dans des situations plus absurdes les unes que les autres, avec des personnages délirants et psychopathes. Ça se lit tout seul et ça donne de bonnes idées pour terroriser ses voisins xD !!

19/07/2011

Ce Cher Dexter

ce-cher-dexter-jeff-lindsay.jpg de Jeff Lindsay 2005.

Présentation de l'éditeur : Il est lui-même serial-killer quand il ne s'emploie pas à les traquer. Lui, c'est Dexter, expert au service médico-légal de Miami. Un homme tout à fait moral : il ne tue que ceux qui le méritent. Mais aussi très méticuleux : il efface toute trace de sang après avoir découpé les corps... Un jour, il est appelé sur les lieux d'un crime perpétré selon des méthodes très semblables aux siennes. Dexter aurait-il rencontré son alter ego ? Ou serait-ce lui qui... Impossible...

Si vous pensiez que préférer l'adaptation à l'original était considéré comme une Haute Trahison, ce n'est pas grave, des fois ça arrive... J'expérimente donc ce sentiment pour la première fois, je crois. Ce livre n'est pas mauvais, il est juste moins bien que ce à quoi je m'attendais, et surtout -surtout- la série de Showtime étant absolument géniale (j'en ai parlé ici), alors ça aide pas beaucoup xD.

La principale différence entre le roman et la série réside dans le personnage de Dexter évidemment. Ici il est beaucoup froid et insensible à tout et tout le monde, c'est un "je m'en-fou-tiste" de première et voir presque un c***rd. Il ne s'intéresse qu'à lui et à son Passager Noir, il est difficile de prendre partie pour lui. C'est là qu'on se rend compte que les scénaristes ont fait un travail de ouf, car dans la série Dexter est attachant, il a certes des problèmes de sociabilité mais il y a ce petit truc qui nous fait avoir de la sympathie pour lui.

En lisant le roman on est vraiment un spectateur, on ne s'implique pas, on ne stress pas vraiment quand il est sur le point de se faire découvrir. Je crois que j'étais plus attachée à Debra à la lecture, j'aime beaucoup son personnage dans la série et j'étais contente de voir qu'elle avait autant d'importance dans le livre, comparé à d'autres personnages secondaires quasiment inexistant dans ce tome 1. Rita, WTF où es-tu ? J'espère qu'on la verra plus dans les tomes suivant. Angel et Vince sont là juste pour remplir les effectifs de la police. LaGuerta est pas du tout la même dans le livre, je la préfère dans la série, même si elle est bien chiante xD. Et Doakes, ya plus qu'à espérer qu'il soit plus développé par la suite...

Autre détail qui n'est pas dans le livre, et que la série a su rendre indispensable : les flash fantomatiques d'Harry le père adoptif de Dexter. Dans les épisodes, Dexter parle à Harry dans les moments cruciaux et celui-ci lui donne des conseils et l'aide à comprendre ce qui lui échappe. Ces passages sont toujours de qualité et donne de la profondeur à Dexter. Donc ici, Harry n'est pas autant présent à part dans quelques fashback important, et des évocations ponctuelles, je trouve ça un peu dommage.

Connaissant la trame de l'intrigue, je n'ai pas eu de surprise à découvrir qui était the Ice Butcher, quoique j'ai eu un doute sur un détail à un moment, qui aurait pu être fun mais finalement c'était pas ça... Et c'est peut-être tant mieux xD. En tout cas ça reste quand même un bon thriller, et je lirais les autres tomes avec plaisir. Mais je pense que la série est carrément mieux ^^.