Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/10/2009

Come take a look !

Je suis enfin allée à la Poste, alors... Merciiiiiiiiiii Filipaaaaaaaaaaaaaa fox_emoticons-19.gif

iamwhatiam.jpg



J'ai pas résisté, je l'ai parcouru de suite et je l'aime déjà très très beaucoup parce que :
- Il y a des Table Talks, et ça a l'air bien sympa ^^
- John fait des *listes* à chaque chapitre *gniiiiii*
- Il y a encore plus de photos !!
- Je pourrais regarder la couverture et la 4ème de couv' pendant des heures XD

"Finally, and most importantly, this book is dedicated to all my fans."

Nous aussi on t'aime John !! msn_red_fox_smilies-16.gif

 

C'est aussi l'occasion pour moi, de vous montrer l'autre chose qui était au courrier cette semaine :

lacageauxfolles.jpg



Et dans l'enveloppe, il y avait aussi un tract pour un autre spectacle :

speakingintongues.jpg



*Toutélié*

11/10/2009

Le Japon n'existe pas

japon existe pas.JPG Alberto TORRES-BLANDINA


Voyageurs qui n'aimez pas les longues attentes dans les aéroports, ce livre est pour vous. Dans un terminal, un balayeur affable et disert bavarde avec les passagers en attente, devine leur destination, leur donne des conseils, raconte des histoires passionnantes sur ses voisins, flirte avec la vendeuse de journaux. Il propose même à ses interlocuteurs en partance pour Tokyo une théorie originale: "Le Japon n'est qu'une façade. Une opération marketing comme une autre. On l'a inventé pour vendre de la technologie et ça a marché. Made in Japan est aujourd'hui le meilleur label pour vendre une voiture ou un téléviseur." D'histoire en histoire cet étrange balayeur nous surprend avec humour et bonheur. Le premier roman plein d'ironie et d'énergie d'un jeune homme prometteur.

Je l'ai acheté par hasard, parce que le titre était sympa et le résumé aussi. Au final je pense que je suis un peu déçue, cette histoire est pas transcendante : il n'y a pas vraiment d'originalité et la fin laisse perplexe... quant à la fameuse théorie sur le Japon qui attire par le titre et le résumé, ça ne dure que quelques pages et on repasse à autre chose.

J'ai déjà du m'habitué à la forme : un monologue, avec des instants de discussions dont on a pas les réponses des interlocuteurs. Les seuls passages intéressants, sont ceux où Salavdore (le balayeur) raconte ses histoires farfelues, un peu absurdes, sur des gens qu'il a croisé dans l'aéroport : on apprend qu'un poète finlandais est mort dans une salle d'embarquement, qu'une jeune fille amnésique ne sais pas dans quel pays elle se trouve, qu'il y a un Code pour les plans c**, qu'un type a un contrat de mort sur sa tête etc...

On arrive quand même à se poser la question : est-ce que ça existe vraiment tous ces trucs bizarres ? Pour avoir été plusieurs fois dans un aéroport, on peut se demander s'il se passe pas des choses pareilles ^^

Mais comme je le disais, j'ai été un peu déçue parce que ce bouquin ne mène à rien (enfin à pas grand chose), ça raconte des petits bouts de vie d'êtres humains, mais quand on ferme le bouquin on oubli tout très vite. La fin de l'histoire n'est pas réussie, il y a un début de *quelque chose* qui aurait pu nous faire réfléchir, mais l'effet voulu s'évapore avant même de bouillir.

29/09/2009

Jeudi, Vendredi et les les Autres...

51GmX558EhL__SS400_.jpg Le Début de la Fin, Jasper Fforde.

4ème de couv' : Quatorze ans après la tentative d'assassinat dont elle a été victime, la célèbre détective littéraire Thursday Next est toujours aux prises avec la fiction : on lui a collé son alter ego en guise de stagiaire, Sherlock Holmes est mort prématurément, un Excédent de Bêtise menace, et, surtout, la fin des Temps est à craindre. Tout ça alors que son fils, le petit Friday jadis si mignon, est devenu un adolescent mollasson qui lui cause bien du souci. Pourtant la ChronoGarde cherche à tout prix à le recruter : il est selon eux destiné à sauver la planète... Pas moins de 756 fois ! Et ce n'est que le début... Car un livre interactif dans lequel les lecteurs pourront tout bonnement décider du sort des personnages et éliminer les passages dits ennuyeux est censé pallier la baisse vertigineuse de la lecture dans le Monde Extérieur ! Les lecteurs qui prennent le pouvoir ? Thursday doit bien avouer qu'on ne lui avait encore jamais fait ce coup-là. Et c'est à elle et à elle seule qu'il revient d'empêcher le Monde des Livres de voler en éclats...

Je crois qu'il en existe pas beaucoup, des livres qui sont impossible à résumer brièvement, tellement il se passe de choses dedans et que forcément *toutélié*. Bon voilà cinquième tome, un bon terrible dans le futur, 14 ans après, j'ai eu quand même une appréhension : j'adore la Thursday jeune, sautant dans les aventures à cloche-pied... Est-ce qu'avec 14 ans et des enfants ça le ferait toujours autant ? Ben oui, en fait dès les premières lignes la question ne se pose même plus ^^. Je vais reprendre les éléments donnés dans le résumé "officiel" histoire de pas trop spoiler, mais je sens que ce sera dur !

Et oui, Thursday a éccopé de son soi fictionnel en tant que stagiaire : Thursday5. Cinq parce que c'est la Thursday du tome 5 de ses aventures qui postule, un alter ego fan de bio et de yoga, anti gros-mots, incapable de réagir face au danger, un vrai boulet pour être précise. Et alors la première question qui nous vient c'est : Thursday5 ? 5 ? Et le 1-2-3-4 on en fait quoi ? Héhé moi je ne dirais rien !

Sherlock Holmes, bon ça c'est de la désinformation, parce même c'est une fausse joie pour ceux qui avaient souhaité voir cette intrigue développé. On en parle un peu au début, comme prétexte, et puis à la fin comme épilogue. Moralité, ce sera surement dans le tome 6 >_<

Exédent de Bêtise et fin du Monde, comme d'habitude ^^' . Le premier est distillé un peu partout comme sujet à polémique des politiques, et l'autre menace tout simplement le Présent, le voyage dans le temps menace de ne pas être inventé, du coup la ChronoGarde a peur...

Et comme elle a peur elle veut absolument recruter Friday, qui lui veut absolument rester sous sa couette a écouter du heavy metal. Ado qu'on imagine bien boutonneux, les cheveux de *Zac* en pire et tout cracra, et avec pas plus de 3 mots de vocabulaire. Mais, quand il y a plus de 3 mots ça peut parfois créer de bonnes surprises :D

Le livre interactif qui a choisi comme classique test : Orgueil et Préjugés. Imaginez un peu : la famille Bennet obligé de se confectionner un costume de Maya l'abeille pour que le public vote lequel c'est le plus beau XD . C'est tellement too much que Mme Bennet est rangée dans un placard en prévention de ses nerfs !

Ajoutés à celà : Goliath et une Austen Rover, une question à poser à Mycroft, stopper le Conseil des Genres avant qu'il ne lance une guerre contre le roman Grivois, peut-être retrouver le Minotaure, continuer le trafique de fromage, affronter une nouvelle ennemie, se demander où est dont passer Jenny, et avouer tout ça à Landen...

En 3 mots : que du Bonheur !! Encore un livre qui se dévore littéralement, et les personnages de Jasper Fforde doivent la sentir passée la lecture "mieux vaut mourir que d'être lu" :D Un jour peut-être j'irais dans la Grande Bibliothèque et dans le Puis des Histoires Perdues, je reviendrais avec un procédé narratif ou un détournement de situation... Et attendre *longteeeeeemps* avant le tome 6 ça va être horrible !!