Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/04/2013

Les Guerriers Maudits

Quand vous pensiez que les loup-garous, les vampires ou les Highlanders avaient la faveur de vos couinages, vous oubliez quand même qu'il y avait aussi les Vikings !! Mais pas n'importe quels Vikings, de valeureux guerriers qu'une horrible sorcière a maudit, les réduisant à une vie immortelle mi-homme mi-bête, l'un le jour et l'autre la nuit, et ça alterne pour chaque guerriers (en gros c'est le même genre de malédiction que dans Ladyhawk).

Lisa Hendrix nous embarque dans un monde plein de magie nordique, même si les histoires se déroulent en Angleterre ou en Ecosse ^^. Les guerriers sont assez attachants, ils sont pas parfaits, agissent très souvent sur des coup de têtes ce qui leur vaut de regretter amèrement leurs actions pour certains. Les demoiselles en détresse tirent aussi leur épingle du jeu, et n'hésitent pas à forcer la main au destin et à se lâcher !

3 tomes sont sortis actuellement.

guerriers-maudits.jpg

L'aigle Noir
En 793, il vint en Angleterre chercher un trésor ; deux cents ans plus tard, il trouvait cette femme. 1095, Ivo de Vassy est un courageux guerrier connu pour sa force et son intégrité. Il est aussi un homme qui cache un terrible secret. Il y a bien longtemps, il faisait partie d'un groupe de Vikings sur lesquels une maléfique sorcière a jeté un sort les condamnant à vivre sous deux apparences : mi-homme, mi-bête. Aigle le jour, homme la nuit, Ivar mène une existence bien solitaire jusqu'à ce que le roi lui ordonne de se marier... Lady Alaida a toutes les qualités qu'un homme attend d'une femme, sauf une : la docilité.

Le Lion de Nottingham
Victimes d'une malédiction, des guerriers vikings mi-hommes, mi-démons se terrent dans la forêt anglaise. Steinarr le Fier est l'un d'eux. La nuit, il prend la forme d'un lion. Le jour, il offre ses services comme mercenaire. Quand Guy de Gisburne lui demande de retrouver sa cousine, Steinarr se met en chasse. Il a déjà croisé la jeune fille qui a éveillé en lui un désir bestial. S'il peut assouvir sa faim et empocher la prime de surcroît. Mais Matilda l'entraîne dans une quête au trésor semée d'embûches et d'énigmes. Et dans l'ombre, Cwen, la déesse païenne, tisse toujours sa toile.

Le Champion de Lady Eleanor
Alors que la sorcière Cwen fait régner un implacable hiver sur l'Angleterre, les guerriers victimes de sa malédiction cherchent désespérément les amulettes qui briseraient le sort. Parmi eux, Gunnar le Rouge a reconnu en lady Eleanor de Neville l'unique femme capable de lui rendre son humanité. Hélas, elle est de lignage royal, promise à un comte. Refusant de n'être qu'un pion sur l'échiquier politique de la Cour, Eleanor se rebelle pourtant, subjuguée par ce chevalier héroïque qui l'a arrachée aux flammes d'un incendie. Son amour résistera-t-il toutefois quand elle saura qu'il se transforme en taureau au lever du soleil ?


Il y a peut-être quelques points négatifs (sinon ce serait pas drôle) : parfois on a l'impression que la malédiction, le fait que ces guerriers se changent en animaux, n'est pas assez exploitée. On ne sait pas vraiment ce que fond les bêtes quand ils sont changés, le récit se tourne vers la fille à ces moments-là, et sauf scènes clées on ne les voit pas beaucoup... L'auteur nous explique que certains n'ont plus conscience de qui ils sont une fois transformés, mais certains si, et donc ça manque un peu de savoir ce qu'ils peuvent faire : l'aigle part voler, le lion s'enfonce dans la forêt tout comme le taureau...

Un des personnages secondaires, qui est présents dans les 3 tomes, et qui est aussi un guerrier, se transforme en corbeau (il s'appelle Ari, il est choupi *-*, hâte de lire son tome à lui) et reste participatif à l'intrigue en temps que corbeau donc on peut avoir de l'espoir pour les autres guerriers. Il sont sensés être neuf : donc à priori il y aura 6 autres tomes...

Un autre point, qui j'espère s'arrangera, on a pas vraiment d'affrontement contre Cwen pour l'instant, on la croise, elle fou le bordel dans les 3 tomes, mais ya pas vraiment de bataille concrète. Peut-être que ce sera plus tard...

Malgré ça, j'ai bien accroché. Les personnages et les intriguent varient bien dans ces 3 tomes, même si la trame est la même pour tous : c'est l'amour qui brisera la malédiction (rha c'est beau). J'ai beaucoup apprécié le tome 2, référence à Robin des Bois (même si elle en est aussi très différente), on sent que Lisa s'est amusé à disséminer des noms de personnages, de lieux, et autres détails dans son récit ^^. Le plus drôle c'est que quand on rencontre Marian et Robin j'ai pas capté tout de suite xD, après ya Guisburne qui se point, bon ok, c'est genre au milieu du livre que j'ai eu la révélation *mouarf* pas rapide à la détente je fut ^^'.

Sinon c'est assez marrant par moment, les intriguent se lisent toutes seules, les couples se parlent (c'est genre THE condition pour une bonne romance), ya des malentendus OK, mais bon les gens ils se prennent aussi entre 4 yeux et se disent les choses *yeah*, ils ne restent pas dans une situation d'incompréhension statique pendant 300 pages, où personne ne pense à se poser des questions.

Les scènes d'amûûûr sont bien racontées, sur les 3 tomes là : on a généralement THE scène bien détaillée, mais après s'il se passe d'autres trucs c'est soit plus soft, soit ellipsé -oui j'invente des mots- du coup on se concentre plus sur l'intrigue, ce qui vaut plein de bons points à cette série !

Autre avantage de cette série : pas besoin de lire dans l'ordre, alors certes chaque tomes se situent après le précédent, mais la séparation se compte en dizaine d'année voir en siècle -ce qui annonce que d'ici les potentiels 6 tomes suivants on fera peut-être des super bond en avant et donc j'ai hâte- donc on est pas perdu. D'autant que les rappels sur a trame principale sont saupoudrés ici et là et on comprend tout. Je dirais que ce truc des rappels me gave quand ils prennent trop de place et sont trop répétitifs, ici ils sont légers et s'incluent dans les histoires sans que ça vienne nous saouler (je peux témoigner, je les ais lu presque tous à la suite).

Comme c'est des Vikings, ça jure pas mal par Odin, Thor et Loki, et ça utilise plein de mots bizarres où il faut se reporter au lexique et c'est cool, on se cultive en même temps qu'on couine :D

C'est une série agréable à lire, qui demande pas trop de concentration, idéale pour passer un bon dimanche sous la couette en couinant et gloussant comme une débile xD

18/03/2013

Sayonara Gangster

books023-2013.jpg de Genichiro Takahashi (1982)
Publié chez Books Editions, sortie le 20 mars 2013.

Présentation de l'éditeur : La vie tranquille d’un professeur de poésie est bouleversée par sa rencontre avec un groupe de terroristes: « les gangsters ». Il entame alors un trépidant périple littéraire, comprenant trop tard que flirter avec les extrêmes peut avoir de fâcheuses répercussions sur sa santé mentale.

Au cours de ce voyage, le lecteur fait de mémorables rencontres, parmi lesquelles : « Livre de Chansons », la muse du poète ; un réfrigérateur flambant neuf et réincarnation de Virgile ; ou encore, Henry IV, un matou bibliophile et amateur de lait-vodka.

Entre science-fiction, traité philosophique, poésie, roman noir et autobiographie, Sayonara Gangsters est une œuvre d’une originalité sidérante, souvent drôle voir hilarante, parfois incroyablement émouvante.


Avant toute chose, ce livre marque deux "première fois" pour moi :
- Première fois que j'explore la littérature japonaise.
- Première fois que je fais un partenariat avec une maison d'édition (donc tous remerciements à qui de droit).

Je ne saurais pas résumé l'histoire mieux que la 4e de couverture, j'ai trouvé ce roman tellement étrange que je ne sais pas par où commencer. J'ai eu du mal à rentrer dedans, et parfois j'étais assez perplexe ne sachant pas trop où m'emmenait l'auteur.

C'est un espèce de voyage hallucinatoire dans un monde futuriste, donc certains détails m'ont quand même bien plu : l'importance du nom, le chat, la rivière dans un immeuble, les cours de poésie... L'écriture est simple et aérée ce qui permet d'avaler les chapitres assez rapidement.

Je ne dirais pas que j'ai trouvé certains passages "hilarants" (ou alors je suis passé à côté et dans ce cas ben tant pis pour moi xD), enfin ya des choses qui font sourire, mais de là à s’esclaffer parce que c'est trop drôle ? Euh non pas du tout... De même pour ce qui est de "l'émouvant", le chapitre en question peut être triste certes, mais on passe vite à autre chose. En gros, le résumé nous promet de grandes émotions à la lecture et je n'ai pas du tout été touchée, je n'ai pas été insensible mais j'ai connu mieux ^^'. Évidemment, tout ça reste à l'appréciation de chacun...

Peut-être que beaucoup de choses m'ont échappé dans ce livre, mais je reste quand même sur ma fin, en me demandant où voulait en venir l'auteur... Je garde quand même un bonne expérience de bloggeur-lecteur (où je suis arriver à faire quelque chose dans les temps ^^) et j'espère que j'aurais d'autres occasions !

02/02/2013

Chasseuse de Vampires - Nalini Singh

Voilà je me suis plongée dans une nouvelle série de bit-lit, je me suis achetée les 4 tomes actuellement sortis après que ma maman m’aie très bien vendu la chose, c'est-à-dire sans vraiment de notion de spoiler xD (quoiqu'elle m'a pas tout raconté en détail non plus).

nalini singh,elena,raphael,chasseuse de vampires,archange,vampire

Un rapide tour sur le site de l'auteur vous apprendra que cette série (Guild Hunter en VO) comportera encore 4 autres tomes *miam*.

Dans ce monde-là, la chaîne alimentaire est simple. Tout en bas on les humains, puis les Vampires, les Anges et enfin les Archanges. Ceux-ci, au nombre de 10, forment un petit cercle très fermé appelé le Cadre, se sont partagés la Terre et règnent en Maître absolu sur leur territoire. Ils ont chacun à leur services des Anges, qui eux-mêmes transforment et contrôlent les Vampires.

Des humains avides d'immortalité peuvent demandés à être transformés, dans le processus ils s'engagent à 100 ans de servitude pour le compte des Anges. Mais des fois des Vampires en décident autrement et s'échappent... C'est là que la Guilde entre en scène : des chasseurs expérimentés engagés par les Anges pour retrouver et neutraliser les fuyards. Certains humains sont même des chasseurs-nés, possédant des capacités particulières les permettant de sentir les Vampires, de les traquer et de les combattre.

C'est parce qu'elle est la meilleure chasseuse-née, qu'Elena est contactée une traque loin d'être ordinaire puisque c'est l'Archange de New York lui-même qui l'a demandée. Raphael a beau être sublime, il n'en est pas moins une créature puissante qui pourrait la tuer en un instant si elle l'énerve. Et c'est ce qu'elle est sur le point de faire, car elle n'aime pas du tout qu'on se serve d'elle sans lui dire quoi que ce soit sur sa chasse xD. Elena se rend vite compte que ce n'est pas un vampire qu'elle doit trouvé, et va devoir apprendre les subtilités d'une collaboration avec un Archange.

Raphael, lui n'a pas l'habitude qu'on lui résiste et qu'on refuse ses ordres, alors sa Chasseuse il va la considéré comme un petit défi personnel ^^ seulement Elena a un effet spécial sur lui, chose qui ne s'était pas produit depuis des millénaires... Au début, elle va lui taper dessus, puis il va la terroriser, ils vont encore se battre, puis elle va lui tirer dessus, et là ça va les surprendre tous les deux : il va saigner. Les règles du jeu changent subitement entre eux...

Voilà le point de départ ^^ la série mêle habilement des enquêtes sur des crimes sanglants et les combats qui vont avec, des jeux de pouvoirs chez les Archanges et les relations chaotiques entre nos héros qui doivent faire face à leur passé. Chaque tomes possède plusieurs mini intrigues qui finissent forcément par être toutes liées, de même que chaque tome suit fidèlement le cours d'une histoire globale (même si l'héroïne change dans le T4 on ne s'éloigne pas trop).

J'ai bien aimé aussi les autres personnages : du côté d'Elena, Sara la directrice de la Guilde et meilleure amie et Ramson un autre Chasseur ; et du côté de Raphael, sa garde rapprochée sobrement appelé "les Sept" composé de 4 anges et 3 vampires qui lui sont d'une loyauté à toute épreuve.

D'ailleurs dans ces Sept, il y a encore de quoi couiner : Dmitri le chef des Sept, vampire qui sent le champagne et le chocolat (et qui est au centre du T4) ; Illium l'ange aux ailes bleues qui est tout simplement irrésistible ; Jason ange aux ailes noires Maître espion ; Venin, vampire aux yeux de vipère ^^ ; Aodhan ange blanc qui fuit tout contact physique, assez mystérieux comme personnage, mais il a des épées il est cool xD. les deux autres (Naasir, vampire et Galen, ange) on ne les voit pas trop...

Les Archanges sont assez terrifiants dans leur genre, Raphael compris, c'est impossible de les classer en gentil ou méchant tellement leurs pouvoirs sont plus puissant les uns que les autres. Ils doivent se montrer impitoyable pour faire régner l'ordre parmi les Anges et les Vampires sinon ce serait le chaos sur Terre. Les écarts ne peuvent pas restés impunis, ce système cruel et violent empêche Elena de jeter dans les bras de Raphael à la première occasion, ce qui est plutôt bien, et même après avoir succombé à son Archange elle n'hésite pas à se rebeller quand elle pense que les choses vont trop loin.

On a donc deux fortes têtes qui s'apprivoisent l'un l'autre doucement, rien n'est vraiment acquis à la fin du T1, ce qui rend les tomes suivants sympa, dans le sens où ce n'est pas parce qu'on est ensemble on qu'on va pas être en conflit sur d'autres trucs.

Maintenant j'attends patiemment les tomes suivants *-* , après le T4 sur Dmitri, le T5 (déjà sortie en VO mais pas encore en VF) est sur Jason... et je prie très fort pour avoir un tome sur Illium dans le futur xD sachant le T6 sera de nouveau sur Elena/Raphael *fingercrossed*.