Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/12/2012

Fatal Rendez-Vous

chasseuses-d-aliens,-tome-1---fatal-rendez-vous-2980232-250-400.jpg de Gena Showalter (Chasseuses d'Aliens - tome 1)

Présentation de l'éditeur : Traqueuse d'aliens aux méthodes musclées, Mia Snow fait partie d'une brigade d'élite qui tente d'imposer la loi humaine aux hordes sauvages débarquées à New Chicago. Lors d'une enquête son coéquipier est grièvement blessé. Une seule personne peut le sauver : Kyrin, un Arcadien, la plus redoutable des races aliens. En échange, ce dernier exige d'elle qu'elle trahisse les siens. Tiraillée entre son devoir et l'attraction irrésistible qui la lie au dangereux Kyrin, Mia fera-t-elle le bon choix ?

De temps en temps je fais un billet sur un bouquin que j'ai pas franchement aimé :/ (tout ça c'est pour avertir le monde entier mais chut), le bon point pour moi c'est que je l'ai pas acheté xD. C'est dommage pour ce livre parce qu'avoir une romance paranormale avec des Aliens au lieu des traditionnels loups-garous ou vampires, ça m'intéresse bien !

Évidement la seule comparaison que je peux faire c'est avec la série de l'Alien Collective de Gini Kock qui a -un peu- été un véritable coup de coeur, mais qui n'est pas à classer dans la Romance (même si il y en a dedans) mais plus du côté SF/Action.

Donc qu'a-t-il manqué à ce livre pour me plaire ?

Déjà une constante impression que l'auteur suppose qu'on est déjà au courant de plein de chose, alors que pas du tout xD. On entre dans le vif de l'action dès le premier chapitre et on en apprend un peu plus au fil de la lecture, mais à chaque nouveau détail sur le contexte, les personnages, l'univers global c'est comme si on était un peu à la ramasse et que tout le monde autour avait tout suivi.

C'est comme si on lisait un tome 2 sans que personne nous dise "attend lis ça d'abord, tu pigeras mieux ensuite" mais non c'est bien le tome 1. Je sais pas si c'est dans sa façon d'écrire, mais grosse lacune donc, dans la mise en place de son monde.

Concernant les Aliens, on apprend qu'il y a un certains nombre d'espèces différentes qui sont sur Terre, arrivées par des portails (jusque là ça va), mais bizarrement ils sont presque tous de forme humanoïde (ben ça arrange les choses en même temps xD), bonjour la diversité ! Ensuite décrire un alien comme un "guerrier écossais des temps anciens" ça fait pas très interstellaire ^^'. L'Alien en question s'en tire un peu quand même !

L'héroïne est un peu chiante xD, j'en suis même arriver à préférer ses coéquipiers. Le récit est écris à la première personne, et il en souffre pas mal. Et la chose trop cool : on devine dès les premières pages toutes les secrets qu'elle va découvrir sur elle-même (pourquoi sa mère est partie, qui a tué son frère, d'où viennent ses étranges pouvoirs...) c'est désopilant -_-. Le seul bon point que je lui donne c'est que c'est une barbare qui hésite pas à donner du poing quand son Alien l'énerve xD.

La romance fait sourire aussi, même si l'auteur arrive à ne rien se faire produire avant le milieu du bouquin, dès qu'ils se sautent dessus c'est genre l'amour "pour toujours" (et j'invente pas, elle lui dis vraiment). Tout va un peu trop vite, surtout qu'au départ elle veut le zigouiller, et en une nuit pif paf pouf c'est l'amour de sa vie...

J'ai le tome 2 aussi, heureusement pour lui ce n'est pas avec les mêmes personnages, mieux ou pas que celui-là, sachant il est pas épais je peux y jeter un oeil rapidement ^^ histoire de voir si ça peut se sauver.



02/10/2012

L'Executrice - Jennifer Estep

Voilà 3 mois après mon dernier billet sur un livre, je reviens sur une autre série de livre (hier au Journal de la 2 ils disaient que lire un livre c'était la Teuhon pour les ados et qu'ils le faisaient en cachette comme si ils se droguaient... Mouah. Ah. Ah.) que je n'ai pas fini, parce que les tomes ne sont pas tous sortis en VF, j'ai fini le 5 (sorti en septembre) et il y en a 7 en tout.

jenniferestep.jpg

Alors ça s'appelle "L'Executrice" de Jennifer Estep (en VO Elemental Assasin Series), selon le site officiel de l'auteure c'est de l'Urban Fantasy - pour adulte (uhuh).

De quoi ça parle ? Et bien, le site officiel (encore lui) résume très bien le plot de départ (attention traduction arrangée de moi xD) :

l'histoire se situe dans la ville fictive d'Ashland, à la jonction de trois états dans les montagnes Apalaches : le Tennessee, la Virginie, et la Carolina du Nord. Le personnage principale est Gin Blanco, une tueuse professionnelle qui agit sous le pseudo de l'Araignée, et qui gère un restaurant appelé Pork Pit pendant son temps libre. Gin est ce qu'on appelle une "élémentale", une personnage capable de contrôler un des 4 éléments (air, feu, glace et pierre), mais elle a le pouvoir rare d'en contrôler deux : la pierre et la glace. A Ashland, on trouve aussi des géants, des nains et des vampires.

Le tome 1 commence avec un mort : Fletcher, le mentor-père-adoptif de Gin, brutalement assassiné. Gin part mettre le bordel dans tout Ashland pour retrouver le tueur et se venger. L'intrigue est ponctuée de rencontre, de sous-intrigues, de révélations et j'en passe... Tout ce qu'il faut pour mettre en place un contexte et un fil directeur qui vont se propager dans les tomes suivants.

Un des points forts de cette série c'est la continuité : un truc du T1 devient le sujet principal du T2 et ainsi de suite, chaque histoire est liée même si elles se différencient les unes des autres. Des personnages secondaires dans un tome, vont avoir le rôle principal dans le suivant. On rencontre quasiment tous les gens importants dans les T1 et 2, après les nouvelles têtes sont les ennemis de passage, et même là il y a de la logique dans les gens que Gin va devoir affronter ^^. Donc vous l'aurez compris, cette série est cool. L'univers est bien maitrisé et chaque personnage bien décrits aux personnalités bien trempées.

l'héroïne, Gin dit "l'Araignée", est donc une élémentale tueuse à gages adeptes du couteau et à la morale vacillante. Elle n'a connu que la violence depuis l'enfance, sa mère et ses deux sœurs se sont faites assassinées sous ses yeux, ses souvenirs la hantent chaque nuit, elle prend plaisir à remplir ses contrats et évite comme de se sociabiliser le plus possible. Ses amis se compte sur les doigts d'une main :

- Fletcher, son mentor, il l'a recueilli alors qu'elle errait dans les rues et lui a tout appris de son métier. Son meurtre va chambouler le train-train quotidien de Gin, et elle est prête à tout pour assouvir sa vengeance. Ce personnage, même mort, revient régulièrement dans les cas de conscience de Gin, qui se demande toujours ce que Fletcher aurait pensé de ses choix.

- Finn, fils de Fletcher et donc demi-frère de cœur, requin de la finance et pro du collectage d'information, il est aussi une finne gachette et seconde Gin dès qu'il en a l'occasion. Accros aux costumes 3 pièces hors de prix et aux femmes qui vont avec, il n'en rate pas une pour draguer tout ce qui passe sous son nez... oh et ai-je mentionné qu'il est roux ? non, rhoo c'est chose faite ^^'

- Jo-jo et Sophia Devreaux, deux soeurs Naines sur lesquelles Gin peut compter pour faire le ménage après ses contrats et se refaire une beauté dès qu'elle est blessée. Sophia est la pro pour faire disparaître les scènes de crimes (tout cela reste mystérieux pendant plusieurs tomes) et Jo-jo utilise ses pouvoirs d'élémentale d'air pour soigner les blessures.

Ce qui est plutôt bien avec Gin, c'est que ce n'est pas une sainte : elle a un caractère de cochon, et une moralité très aléatoire suivant les situations, le lecteur est pas toujours d'accord avec ses décisions ce qui est pas mal et permet d'apprécier un peu plus le personnage. Elle n'hésite pas à dire que tuer quelqu'un reste le meilleure moyen de se débarrasser des problèmes qu'il cause, alors évidemment ce n'est pas une solution qui remporte l'unanimité à chaque fois xD et il y a des gens qui lui tiennent tête, genre Donovan Caine, un flic avec qui elle va s'associer le temps de trouver l'assassin de Fletcher. Lui se bat pour la justice, contre la corruption de la police, et a juré d'arrêter l'Araignée (même en sachant qui c'est vraiment uhuh) ils ont donc deux visions opposées... Mais ça les empêche pas de se sauter dessus aussi xD.

Dans les personnages récurants on trouve aussi Roselyn la Vampire, propriétaire du Northern Agression, un club de débauche haut de gamme, Xavier le Géant, mi-videur dudit club mi-flic, Owen Grayson un riche businessman élémental du métal. Et puis THE méchante Mab Monroe, élémentale de feu, reine de la pègre, ennemie jurée de Gin... Pour eux je ne développe pas trop, sinon ça serait spoiler ^^.

Pour tout ce qui est de la partie magique, c'est assez cool : les pouvoirs de pierre et de glace de Gin sont bien décrits et leur manifestation évoluent en même temps que le personnage. On a droit à de belles démonstrations et des combats dignes de grosses productions hollywoodiennes. Dans ces cinq tomes, on croise plusieurs pouvoirs en plus de ceux de Gin : le feu, l'électricité, le métal, l'air... Le monde surnaturel crée par Jennifer Estep est crédible, et on s'y attache rapidement.

Je n'ai pas lu le tome 2 tout de suite après le 1 (disons que je me suis faite spoilée sur un truc dans les résumés des 4e de couv' alors faites gaffe !), mais après le 2, 3, 4 et 5 je les ai enchainés à la suite xD. Une série qui fait donc partie des préférées (bon jusqu'à maintenant j'en ai pas lu des masses dans ce genre-là...) et pour laquelle j'attends avec hâte les deux derniers tomes !!

28/07/2012

Alexander Outland : Space Pirate

240_large5%5B1%5D[1].jpg de G. J. Koch (2012)

Présentation de l'éditeur : Captain Alexander Outland of the Sixty-Nine (short for Space Vessel 3369, of course) is the best pilot in the galaxy. He's also a pirate, a smuggler, and loved and loathed by women in umpteen solar systems. His crew of strays and misfits includes an engineer of dubious sanity, a deposed planetary governor, an annoyingly unflappable Sexbot copilot, and a slinky weapons chief who stubbornly refuses to give the captain a tumble.

Outland just wants to make a decent living skirting the law, but when an invisible space armada starts cutting into his business, he soon finds himself in hot water with the military, the mob, mad bombers, and an extended family of would-be conquerors. And that's not counting an occasionally telepathic spy...

Like any sensible scoundrel, he hates heroics. They're risky and they don't pay well. But to keep his ship and crew in one piece, and make time with a certain hard-to-get weapons chief, he might just have to make an exception-and save the galaxy in spite of himself !


Je vais évoquer tout de suite, ce à quoi tout le monde peut penser à la lecture du résumé : "oh la la mais ça a l'air de ressembler étrangement à du Firefly !?!". Et bien oui et non.

Globalement oui, ça rappelle beaucoup la série, car on suit un équipage de bras cassés, faisant des jobs pris à droite ou à gauche, rencontrant inévitablement des problèmes et fonçant dedans la tête la première. On s'attache au Sixty-Nine, à son Captain charismatique et à tous les autres membres. C'est drôle, ça manque pas d'action, de rebondissements et les méchants sont pas mal mégalo... En fait le livre fait partie du même genre : on a du space opera, mais au lieu d'être mixé avec du western, on a des pirates voulant dominer l'univers !

En chemin vers un client, le vaisseau du Captain Alexander Napoleon Outland ("Nap' le meilleure pilote de l'univers" de son petit surnom) tombe dans l'embuscade d'une armada de pirates, arrive tant bien que mal à y échapper et se réfugie par dépit sur la planète la plus proche : Herion. Herion, dirigée par des Militaires, dont les lois sont les plus strictes qui existent, et qui subit le blocage de l'armada depuis des mois : aucun vaisseau n'a pu y atterrir ou y décoller sans être pulvérisé...

L'exploit de Nap' attire donc l'attention de plein de gens : les Militaires déjà, mais aussi la Mafia, un pseudo groupe terroriste, et un espion. Chacun ayant la même idée en tête : quitter Herion vivant. Et comme personne ne s'aime, ils essaient tous de s'entre-tuer xD l'équipage du Sixty-Nine ne trouve malencontreusement au milieu et subit kidnapping et tentatives d'assassinat... Tout en essayant de sauver les siens, Nap' comprend que le règne de terreur de l'armada doit cesser, si l'univers veut survivre.

S'ensuit une course poursuite (des tréfonds des égouts d'Herion peuplés de créatures dignes des films de NRJ12 au système solaire pas-trop-à-côté) où Nap' et ses amis n'ont pas beaucoup de temps pour découvrir les points faibles des pirates, éviter de se faire attraper par les Militaires... Et si possible prendre un bain, un bon petit repas et honorer enfin la commande de magma dudit client xD.

Le principal point fort du livre ce sont les personnages. Gini Koch se débrouille pour nous les faire imaginer qu'à partir des dialogues et de leur actions, on a quasiment pas de description physique, le minimum syndical pour avoir une idée générale, tout est basé sur leur façon de parler et des interactions entre chacun. Je trouve ça assez fort car laisse une grande liberté au lecteur pour se faire son film dedans sa tête ^^.

Nap' est exquis *-*, c'est un peu le combo-de-la-mort : loyal envers son équipage et son vaisseau, draguant tout ce qui est de sexe féminin tout en étant un amoureux transit de son Chief Weapon, préférant faire exploser des trucs et courir pour sa vie que de jouer les héros. Slinkie, la-dite Chief Weapon, vient d'une planète où on ne jure que pas des noms d'oiseaux, littéralement, "what the egg ? oh feathered god !" etc c'est assez marrant quand elle parle xD. Randolph, petit génie en mécanique et robotique, parfois long à comprendre les blagues, il a construit Audrey, un robot copilote multifonction. Enfin nous avons le Governor, politicien déchut qui n'a rien trouvé de mieux à faire que de squater le vaisseau de celui qui l'a destitué, personnage fort utile en matière de diplomatie et qui ne manque pas de ressources.

Dans les secondaires on a Tanner (ou "not-really-Percy-Almondiger") le téléphathe aux capacités limités suivant s'il aime ou pas les gens dont il lit les esprits, Bryant Lionside le Major d'Herion qui poursuit Nap', Nigel Nitin le type bizarre assez psychopathe dont je n'en dis pas plus... Et je ne résiste pas à vous donner le noms de l'armada de pirates : "Pierre de Chance and the Chatouilleux Français Armada" où tous les personnages ont une réaction de WTF qui a choisi ce nom xD (c'est un peu le running gag comme Harriet Jones Former Prime Minister, yes we know who you are dans Doctor Who)... Et je vous laisse réfléchir à ce que peut être Hulkinator dans tout ça, moi je kiffe xD.

Et en parlant d'histoire, celle-ci est plutôt bien rodée, en continuité, où chaque détails appris au fil de l'intrigue trouve sa place. Chose déjà bien maitrisée par Gini dans sa série de l'Alien Collective, donc je n'avais pas de doute qu'ici aussi tout le chaos d'information que l'on reçoit s'ordonne tout bien correctement à un moment.

On se surprend même à penser aux mêmes conclusions que les personnages, lors de scènes comme "tu sais à quoi je pense ? oui je pense pareil" alors que toi pauvre lecteur tu ne sais pas encore ce qu'ils pensent alors tu te dis "si ça trouve c'est ça" et bam page suivante tu découvres que tu avais raison, et te te dis que tu ferais bien partie de l'équipage du Sixty-Nine ^^.

Comme je le disais plus haut, l'action ne manque pas, on entre directement dans le vif du sujet et on pas le temps de respirer avant la fin. La majeur partie de l'intrigue se passe sur Herion, on pas énormément de combat spatial et c'est un peu dommage, sachant que Nap' est "le meilleure pilote de l'univers", on s'attend à voir ses performances. Enfin, je garde espoir pour les tomes suivants de cette série !

(Des tomes suivants, mon Dieu, je suis foutue de chez foutue xD).

Long live The Outland !