Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/09/2009

The World is going Mad Today

johnb.jpgQuoi, enfin "qui" de mieux pour inaugurer ce nouveau design que John... et la Bible !

Achetée en août à Glasgow - la ville natale de Dieu, c'est pas pour rien - et lu en 2 semaines environ. Bon chiffre en soi qui est un record de rapidité pour moi, d'habitude je compte en mois (mais c'est pas ma faute si je lis lentement involontairement) parce que en plus, j'ai essayé de pas me jeter sur les chapitres comme une affamée. La Bible ça se savoure... Je me suis limitée à 2 chapitres par jour au max, de façon à me dire que le lendemain il m'en reste encore à lire etc jusqu'à la fin *émotions*.

Alors qu'est-ce qui ressort de cette biographie - genre dont j'ai pas vraiment lu beaucoup de bouquins d'ailleurs - ? Je crois que ça doit être un des rares livres à m'avoir provoqué des fou-rires, mais littéralement : je pouffais. Et plusieurs fois. C'est hallucinant, John est jeune, et il a une vie de ouf. Si on l'adaptait au cinéma, ça ferait une trilogie en 5 volumes XD.

Depuis sa naissance jusqu'à maintenant, il a vécu un nombres farmineux de choses bizarres, de coïncidences, de rencontres fabuleuses, et une carrière extraordinaire. Bon dans ce livre il n'y a pas que des anecdotes marrantes, il y aussi des chapitres assez tristes, voir tragiques, quan dil parlent du décès de sa grand-mère et de celui de sa colloctaire pendant ses années à l'université. D'ailleurs cette dernière a droit à un chapitre entier, et là parcontre ça arrache les larmes des yeux, même en y repensant maintenant, c'est difficile de pas rester insensible à ce drame... Mais j'ai pas envie de déprimer tout le monde, surtout que la plupart qui lisent ces lignes l'ont lu ou vont le lire, vous savez/saurez ce qu'il en est.

Non, ce livre est en majeure partie fun, alors je vais rester dans ce registre ! Parmi les passages préférés, je retiens : la première rencontre de Wee-John à son frère et sa soeur, les Barrowman's parties, à peu près toute la Barrowman's Family ^^, John et ses phobies, les rites et superstitions du monde du théâtre, John dans les avions, les aventures de John et ses neveux, les rencontres improbables de John avec plein de monde, John et Scott qui regarde des docus historiques ^^...

Je terminerais ce billet, avec THE extrait qui m'a tué (plus que celui sur Starwars que Pando avait cité). Context : John, ses neveux Clare (10 ans) et Turner (7 ans), et Scott sont en vacances au USA au Sequoia Natinal Park en Californie. Ils se sont baladés dans le park et sont sur le chemin du retour. Il faut savoir qu'il y a encore des ours dans certains coin de ce park...

We were heading back toward our van when I saw a shadow off to my right.

"Dont' move", I whispered urgently, grabing Turner's arm. "I saw a bear".
Clare looked up at me, terrified. "Where ?"
"Near the tree, directly behind Scott."
"What should we do ?" said Turner, edging behind me.
"Is it in its bluff stanc ?" asked Scott.

Now, let me pause here to point you out one of the differences between Scott and me. I see a bear and want to run like hell. Scott see a bear and wants to know if it's in its "bluff stance".


" What does that mean ?" Clare asked.
"It means it may not attack us" Scott replied.
"Whor are you ?" I yelled. "Doctor fucking Doolittle ?"
"He's moving" said Scott, suddenly grabing Clare's arm and shoving her back on the trail.
"Run !"
(for your life *XD*)

Clare and Turner shot down the trail toward the van so fast they letf cartoon speed lines in the air. Scott and I sprinted behind them. When we passed the Germans in their tents, I screamed maniacally, in my biggest West End voice, "Bear !"

They scrambled from their tents as if the bear was inside the space with them, adandoned their camp and ran off, flapping wildly, into the trees. Clare got to the van first, threw the door open, and she and Turner hurled themselves inside. Second later, Scott and I reached the van and climbed breathlessly on the front seats.

Clare looked at the red button blinking on the video camera. After a beat, she said, "There was no bear, was there, Uncle John ?"

No bear, only a couple of loony uncles.

TW301OnSet-0028.jpg

11/06/2009

Les Assistants

dyn009_original_500_500_jpeg_2567397_eeceace73e8fd6843456e18a1329a123.jpg

Premier job, premières galères... Robin Lynn Williams
 
 
A Hollywood impossible d'être considéré comme une star sans un assistant personnel sur qui compter et.
passer ses nerfs. Rachel, Michaela, Jeb, Griffin et Kecia en font quotidiennement les frais. Entre une diva vieillissante ex-reine du petit écran accro aux cachetons, un manager tout puissant dont l'activité principale consiste à se faire dorer dans son caisson à U. V. , un agent influent et fainéant qui se rêve acteur et un Leonardo DiCaprio nouvelle génération version déjantée, nos malheureux assistants doivent composer ferme pour ne pas rendre crayons et bloc-notes ! Leur secret ? Une fois par semaine, ils se retrouvent pour échanger sur les derniers caprices de leur star attitrée et déblatérer joyeusement.
Mais bientôt ces petites séances de thérapie de groupe ne suffiront plus à leur faire avaler toutes les couleuvres. Seule solution : prendre la place de leurs patrons. Car, même en pleine galère, ces graines de stars ont les dents longues !.
 
 
Ce roman, je l'ai eu pour mon anniversaire, à cause du titre évocateur qui ne fait pas du tout référence à mon boulot, en plus l'histoire se passe à Hollywood, un endroit que j'aime pas plus qu'un autre... Si ça c'était pas un bouquin pour moi *uhuh*. Nous suivons donc les merveilleuses et horribles tribulations de 5 assistants dans les méandres du showbiz. Chaque chapitre du roman se consacre tour à tour au 5 personnes, je vais donc coupé ma critique de la même manière, ce sera plus facile ^^
 
Michaela : c'est celle avec laquelle j'ai le moins accroché, pas assez de présence dans l'histoire peut-être ? petite blonde péroxydée, apprenti actrice, a failli jouer dans Friends, s'enlaidi façon Uggly Betty lorsqu'elle est l'assistante n°1 de Victoria Rush sorte de *Evil Liz Taylor*, pour éviter que le mari de celle-ci ne fantasme sur elle. Tout ce que Victoria veut, Michaela doit le faire, et entre temps passer le plus d'auditions possibles. Elle n'hésite pas à coucher avec son agent 2 fois par semaine pour lui rappeller qu'elle existe... La conclusion de son aventure est trop prévisible et un peu rapide, enfin le passage "rencontre avec Bonnie" est intéressant selon moi.
 
Jeb : le deuxième moins intéressant de l'histoire, pour aussi le manque de présence et de suspense dans son aventure. Il est l'assistant de l'agent de Victoria Rush, Randall Blume, vieux ringard qui se rêve acteur. Jeb est aussi scénariste à ses heures perdues et chacun de ses chapitres est écrit à la manière d'un scénario (interrieur jour, restaurant machin truc etc) ce qui est plutôt amusant à lire. Jeb a aussi un sérieux défaut, il en pince grave pour la femme de son patron ^^ . Ici aussi la fin est prévisible et annoncé comme un cheveux sur la soupe.
 
Kecia : jeune Black un peu boulotte, elle est l'assistante de Travis Trask, "acteur du moment" c'est le Pete Doherty du cinéma. Travis passe sa vie à faire la fête avec ses potes et Kecia est là pour tout nettoyer après la tempète. Elle est la fille d'un célèbre jazzman, qui en mourant, lui a laissé des dettes énormes, Kecia joue au chat et à la souris avec les impôts. Elle a aussi un faible pour Lenny, le grand frère salvateur de Travis, et *communique* comme elle peut avec Lou, paparazzi qui campe devant la maison de Travis. Kecia est une fan de l'horoscope et analyse chacune de ses décisions et celles des gens qui l'entourent par rapport aux signes astro. Sa fin d'aventure à elle aussi est prévisible, mais moins gênante à lire que les 2 précédents.
 
on en vient à mes deux préférés :-)
 
Rachel : petite texane venu à Hollywood pour devenir scénariste et souhaite à l'UCLA, prestigieuse université de cinéma de LA. Elle habite avec son meilleur ami Dan, et trouve un boulot génial : assistante n°2 de Victoria Rush. Pour elle c'est la consécration totale de travailler pour une telle actrice, c'est pourquoi elle s'implique corps et âme dans ce travail, sous le regard effarée de Michaela. Rachel est un peu "différente", c'est la petite innoncente ingénue venue de la cambrousse et qui débarque dans la civilisation. Le scénario qu'elle a écrit raconte sa vie, et va avoir un destin miraculeux ^^ . Rachel raconte sa vie tout le temps, en voix off, tout ce qu'elle a vécu dans son Texas natal, ce qui rend absurde certains passages avec un décalage entre les dialogues et ce que pense le personnage.
 
Griffin : assistant de Johnny Treadway, le producteur de Victoria et Travis, celui qui passe sa vie dans son caisson à UV. C'est Griffin qui a découvert Travis et en a fait une star, il a un don pour découvrir de nouveaux talents, qu'il n'hésite pas à imposer à cet idiot de Johnny. Griffin est aussi mi-hétéro mi-homo ou ni l'un ni l'autre, en fait il sait pas trop, il est en thérapie pour essayer de le savoir ^^ . Il rêve de devenir associé producteur et de mettre une patée à Johnny. C'est le seul a être en contact avec les acteurs, puisque Johnny a toujours mieux à faire, il est sans le doute le "sauveur du monde" dans l'Assistanat avec un grand A. C'est le personnage le plus attachant, qu'on aimerait avoir en meilleur ami, et qui termine son aventure sur les chapeaux de roues !!
 
Et donc tout ce petit monde se retrouve toutes les semaines en séances de thérapie de groupe, au fur et à mesure, d'autres assistants obscurs rejoignent le groupe. Je vous ferais remarqué un passage très drôle où tous ces assistants se lance dans un débat de création de syndicat et d'inspection du travail fictifs pour foutre les jetons à leurs patrons XD
 
J'ai bien aimé, ça se lit tout seul, ça ne prend pas la tête, c'est drôle... Si le début est un peu long à nous faire rentrer dedans, il y un point où on ne décroche plus du livre, je crois que j'ai avalé les 2.5 quarts finaux en deux jours pendant les trajets en bus et les pauses midi au boulot ^^ . Merci Julie !!

11/04/2009

Join the Dark Side

... of the PàL !

 

Je crois que c'est officiel, j'ai rejoins le club des PàL moyennement longues, avec plus de 2 livres qui m'attendent sagement o/ :

- Les Zinzins d'Olive Oued de Terry Pratchett.

- Le Début de la Fin de Jasper Fforde.

- Le Prestige de Christopher Priest.

- Les Fabuleuses Aventures d'un Indien Malchanceux qui devient Milliardaire de Vikas Swarup.

- Blanche-Neige et les Lance-Missiles de Catherine Dufour. (rien que la 4ème de couv' est terrible, en plus y'a la fille du Père Noël dans l'histoire et c'est écrit que c'est "un hommage à Pratchett et aux Monty Python" je l'attaque en premier après La Tour Sombre ^^. Merci à celui qui me l'a offert, même s'il ne connait pas l'existence de ce blog...)

- Les Assistants, premier job, premières galères de Robin Lynn Williams. (je précise, c'est un roman qui parle des assistants de stars hollywoodiennes, et pas un manuel de BTS... on aurait pu se méprendre avec le titre, par rapport avec mon job XD)

- Confessions d'un Barjo de Philip K. Dick.

 

Ca fait quand même beaucoup pour moi ^^ je crois que j'en ai jamais eu autant en attente en même temps. Parmi cette liste il ya les livres que j'ai acheté après les avis donné par certaines *uhu* et les 3 derniers m'ont été offerts pour mon anniversaire (enfin le PKD c'était l'anniversaire de l'année dernière, j'ai du lire 20 pages et je l'ai mis en attente pour pouvoir lire Northanger Abbey... qui était quand même beaucoup plus attractif !).